dernière heur

août 29, 2019

Déficit de la main d’œuvre qualifiée : L’Afrique, le nouvel Eldorado des Business Schools occidentales et africaines

Doté d’un système éducatif orienté vers la formation d’un personnel devant remplacer rapidement les administrateurs coloniaux, aux lendemains des indépendances acquises dans la sueur et le sang en 1960, l’Afrique a mal négocié son virage vers le développement. Puisque très vite, elle s’est retrouvée avec sous les bras une administration ne pouvant plus absorber ses millions d’étudiants issus d’un système éducatif ayant fait la part belle aux formations littéraires, au détriment des formations scientifiques et techniques. Soit, selon certaines évaluations, à peine 20% d’ingénieurs et techniciens et plus de 80% de littéraires (baratineurs). Aujourd’hui, l’Afrique a besoin de former plus de 300 000 ingénieurs par an d’ici à 2023, pour rattraper son retard. Une opportunité d’investissement pour les écoles occidentales et africaines.
août 29, 2019

Editorial : Pourquoi investir aujourd’hui en Afrique

Le temps et le risque sont deux attributs majeurs qui permettent d’affirmer que la décision d’investissement est un « Sacrifice » d’une valeur présente certaine en […]
août 29, 2019

Transactions financieres : Le juteux business de la monnaie électronique en Afrique fait courir les investisseurs

La croissance constante du volume des transactions financières par mobile money, couplée aux bénéfices que génère cette activité et la pénétration rapide des cartes bancaires, a fini par convaincre les grands groupes étrangers ainsi que les entreprises africaines à investir davantage dans des solutions de paiement mobile ; rendant encore plus dynamique le secteur de la monnaie électronique en Afrique.
août 29, 2019

Maxime Lakat : «Le Crowdlending offre une alternative aux PME pour le financement de leurs projets»

Après deux mois de stage d’imprégnation au sein du cabinet conseil JMJ Africa au Cameroun, le président du Sustainable Business Network de McGill, cofondateur du Montreal Social Value Fund, et étudiant de gestion pour le développement durable au sein de la Business School de l’Université McGill au Canada, lève ici un pan de voile sur l’objectif de son stage ainsi que les riches enseignements glanés au terme de son séjour dans ce cabinet panafricain d’intelligence économique.